Utiliser la puissance du Smartphone

jeudi 19 janvier 2012
par  Christophe Cantagrel
popularité : 2%

Un smartphone, téléphone intelligent , ordiphone, ou terminal de poche (TP) est un téléphone mobile disposant aussi des fonctions d’un assistant numérique personnel. Il peut aussi fournir les fonctionnalités d’agenda, de calendrier, de navigation sur le web, de consultation de courrier électronique, de messagerie instantanée, de GPS, etc.
Android est un système d’exploitation open source utilisant le noyau Linux, pour smartphones, PDA et terminaux mobiles conçu par Android, une startup rachetée par Google. D’autres types d’appareils possédant ce système d’exploitation existent, par exemple des téléviseurs et des tablettes.
Pour les curieux XXL





Ce petit coin de web est l’endroit idéal pour parler de sujets divers et variés...
...de smartphones...
Cet appareil est relativement cher, l’abonnement associé l’est aussi, même si depuis l’arrivée de FREE Mobile, sont apparus des forfaits voix + data, à des tarifs assez raisonnables.

Étant donné le coût total d’utilisation de ce matériel, j’ai du mal à comprendre que l’on puisse se contenter de lire ses mails, même en faisant ses courses.
Et pourtant, consulter ses mails est la principale utilisation des utilisateurs que j’interroge...
Le coté asynchrone des emails me plait bien, on peut me passer un message sans me déranger.
Je réponds quand j’ai le temps, de préférence depuis mon ordinateur, chez moi. Un clavier d’ordinateur est bien plus pratique qu’un écran tactile, pour taper un texte.

Certains me disent également que c’est super pour regarder un film.
Un film sur un écran 4 pouces ?
Sans blague !
Ce sont ces mêmes utilisateurs qui me vantent, par ailleurs, le home cinéma sur un écran 40 pouces en HD avec un son sur 15 hauts parleurs.
Vous vous imaginez dans le train, avec le bruit de fond, les vibrations, tenir un smartphone pendant 1H30, et fixer ce minuscule écran.
J’en parle, parce-que j’ai essayé, mais au bout de 10 minutes, le smartphone était de retour dans ma poche...
Votre mission : pendant 1H30, tenir un smartphone sans toucher les boutons qui sont autour, car ils changent le volume, ou éteignent l’écran, et sans mettre ses doigts sur la face avant, écran tactile oblige...
Vous pouvez toujours essayer de le caler contre un bouquin...
Allez, laissez tomber le smartphone, lisez le bouquin !

On peut également jouer avec un smartphone. Ca passe effectivement le temps quand on s’ennuie. Mais perso, je n’ai pas le temps de m’ennuyer.
Et le rapport qualité/prix d’un smartphone par rapport à une console, reste à prouver !
Il y a enfin le dernier logiciel à la mode à utiliser, qui ne présente plus aucun intérêt 2 mois plus tard...

En clair, je ne vois rien qui justifie l’achat d’un smartphone.
Jeu, set et match...

Pourtant, un smartphone est un bijou de technologie, qui a des capacités de communications qu’aucun autre appareil électronique ne possède, et en plus il tient dans la poche.
Il devrait donc bien exister une raison de s’y intéresser !!
J’ai donc développé progressivement toute une collection d’applications, VDLysPDA, pour répondre à mes besoins.
Il s’agit de me fournir des outils dans le cadre de la mobilité, pour faciliter mes communications, et aussi me faciliter la vie.
Le but n’est pas de devenir esclave des machines, comme on le voit au cinéma, mais que mon smartphone soit utile quand j’en ai besoin, voir même avant d’avoir conscience que je vais en avoir besoin...
Je vais essayer de vous expliquer comment un smartphone s’intègre dans mon quotidien :

L’une de mes application, VDLysPDA Pic, me permet de prendre des photos, et de les envoyer par mail à mes amis.
Ainsi je leur fais partager mes sorties en vtt, avec quelques fois de beaux paysages, d’autrefois le brouillard lugubre d’une forêt sombre au levé du jour...
Lorsque je suis en vacances, ils apprécient toujours de voir une plage de sable fin avec l’océan en fond, alors qu’ils travaillent...
Lorsque je vois un nouveau magasin, je prends une photo géolocalisée, puis je l’envoie aussitôt pour transmettre l’information.
Je peux aussi visualiser la photo sur une carte depuis mon smartphone, avec VDLysPDA Map.

Mes applications communiquent entre elles, ainsi qu’avec les applications du système Android, cela ouvre de nombreuses possibilités.

Lorsque je reçois une photo que je ne comprends pas, il m’arrive d’utiliser Google Earth, que j’ai intégré dans VDLysPDA Map (menu en haut à droite, sélectionner "Earth").

Google Earth me permet de me retourner, et de me déplacer dans le paysage, d’en discuter avec la personne qui m’a envoyé la photo, sans jamais y être allé.

En randonnée, l’application de géolocalisation VDLysPDA Geo, transmet en temps réel ma position GPS. En cas de problème, mon entourage sait où je suis depuis http://pda.vdlys.com.
Si je dois retrouver quelqu’un qui utilise aussi mes applications, VDLysPDA Map nous indique nos positions respectives en temps réel. Pas besoin de s’appeller pour l’habituel "T’es où ??", délicat en voiture sans kit main libre.
Lorsque je vais chez quelqu’un, il me voit arriver depuis mon site web http://pda.vdlys.com, inutile d’appeler pour dire que je suis dans les bouchons, il le voit...

Des fichiers vocaux géolocalisés sont enregistrés avec VDLysPDA Voc.
C’est particulièrement intéressant depuis l’étranger, pour garder le contact, sans utiliser le téléphone : partout dans le monde, les hôtels offrent un accès WiFi.
Je peux ainsi passer des messages vocaux géolocalisés, sans faire sonner le téléphone la nuit, en utilisant un mail. C’est un bon moyen de s’affranchir des décalages horaires.
C’est sympa de recevoir un message vocal, et de voir où sont les personnes sur une carte.
Mon entourage peut ainsi consulter les données que je leur mets à disposition sur le site http://pda.vdlys.com.
J’utilise aussi souvent cette application comme aide-mémoire, comme un dictaphone.

L’application de prise de notes VDLysPDA Note, me sert à établir la liste des courses, à organiser rapidement mon programme de travail, et même à prendre des notes pendant des conférences, ou des réunions.
Des notes écrites sont plus faciles à consulter.

Et ainsi de suite...
Je pourrais continuer à parler pendant des heures de l’utilisation de ces applications, d’autant que je ne viens de vous présenter que la moitié de celles que j’ai mis à disposition sur le market Android :

J’ai également réalisé une solution de domotique pour ordinateur, VDLysDom, associée à une application pour smartphone, VDLysPDA Dom.
Je peux ainsi commander chez moi, téléviseur, éclairages, musique, etc...

Et ce n’est qu’un début, car je travaille aussi sur un proto d’application, qui est bien plus innovant : VDLysPDA Srv.
Par exemple, VDLysPDA Srv enregistre automatiquement sur mon smartphone, la géolocalisation de ma voiture dès que je coupe le moteur.
Dernièrement, je me suis garé de nuit dans le centre de Pontoise, où je vais rarement, et pressé, je n’ai pas repéré la rue.
Quelques heures plus tard, j’étais bien content que mon smartphone, avec VDLysPDA Map, me permette de la retrouver.
VDLysPDA Srv mémorise les distances parcourues, journalières, hebdomadaires, etc...
L’un des compteurs partiel se remet automatiquement à zéro quand je fais le plein.
L’application peut enregistrer mes déplacements sur le smartphone, elle sait alors où j’ai l’habitude d’aller, elle pourrait donc anticiper mes besoins, optimiser mon itinéraire en fonction du trafic, et me donner le temps de parcours prévisionnel avant même d’avoir allumé mon smartphone pour le lui demander.
Cette application sait d’ores et déjà ouvrir toute seule le portail, en liaison avec mon application de domotique, lorsque je rentre chez moi, même lorsque mon smartphone est au fond d’un sac.
Elle lance également mon application qui joue de la musique, en utilisant un kit main libre.
Voici une vidéo de ce proto :

Ce n’est pas un délire, c’est une application qui fonctionne, et que j’utilise tous les jours.
Elle devrait arriver sur le market d’ici la fin de l’année, cela dépendra du temps que me laisseront les projets de mes clients, pour m’occuper de ce projet personnel !

J’ai rassemblé sur mon compte Youtube différents exemples d’utilisation que mes applications permettent avec un smartphone.

Ma dernière réalisation disponible sur le market, est une application qui permet de piloter son ordinateur depuis...
...un smartphone, enfin !
Soit dans un contexte professionnel :

Soit pour un usage plutôt privé :

Le principal défaut des smartphones est leur autonomie qui se limite à une journée, dans mon cas.
Le meilleur ami du smartphone est donc la station d’accueil.
Placée sur ma table de nuit, je l’y pose tous les soir pour le recharger.

Cette station d’accueil est équipée d’une prise audio pour y brancher des haut parleurs, mon smartphone me réveille donc en musique.
La solution de domotique permettant de controler les éclairages, le smartphone allume aussi graduellement la lumière dans la chambre.
VDLysPDA Srv remplace les fichiers de musique stockés dans mon smartphone et que j’ai écoutés dans la journée, par de nouveaux, choisis aléatoirement.
Nous sommes donc tous les deux prêts pour une nouvelle journée.

Je ne suis pas attiré par les nouvelles technologies, juste parcequ’elles sont à la mode, mais par toute solution qui peut me rendre un réel service.
Le smartphone est considéré comme un gadget, car il est utilisé comme tel.
Exactement comme l’automobile à ses débuts...
Les applications généralement installées sont gratuites, que peut-on en attendre ?
Il faudra prendre en compte qu’un smartphone à plusieurs centaine d’euros, implique un abonnement internet à quelques dizaines d’euros par mois pour un niveau d’utilisation basique.
Il n’est donc pas incohérent d’y ajouter des logiciels à quelques euros par mois, pour pouvoir l’utiliser plus sérieusement...


Navigation

Articles de la rubrique

  • Utiliser la puissance du Smartphone

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Utiliser les mots-clés

vendredi 9 septembre 2011

Les mots-clés figurent dans le cadre "Thèmes", à droite.
Ils renvoient aux articles les contenant