CANTICA SACRA

mercredi 24 août 2011
par  JMG
popularité : 3%

MP3 - 2.2 Mo
Je vous salue Marie

Le Curé du lieu, Ronan-l’Extraordinaire, cite Saint Jean de la Croix, ces endroits particuliers "choisis par Dieu pour y recevoir des louanges"(1) où la dévotion est tellement forte qu’elle en devient palpable...

Des milliers de visiteurs des centaines de marches et une chaleur à faire fondre les bouteilles de Perrier

Ronan-le-Confesseur est épuisé des sollicitations imposées par les âmes en quête de pardon.

Et nous grimpons à Saint Michel, ça fait 75 marches soit presque 5 étages.

Mince j’ai oublié mes partitions !!!

Les profs de chant se coltinent les gentils amateurs que nous sommes, sous les doigts impassibles d’un Michel au piano imperturbable...

Une cuiller pour papa, une louchette pour maman, au grenier elle fait du chocolat, faudra j’évite de mélanger tout à l’heure à la messe, ça rigole pas !!

Une ambiance pas croyable je disais, les arcs de guingois de la basilique, adossée à la falaise, l’encens à l’ancienne avec le titounet en aube agitant consciencieusement son brûloir

Ronan-le Saint-en-Marche à l’Eucharistie, un moment inoubliable de densité

Il a dit : ne prend pas l’habitude, reste authentique comme la première fois

Au travers des vitraux, se projette une lumière teintée en violet, elle trouve sa complémentaire dans le jaune de Naples presque blanc des piliers, je ne me rappelle plus comment est fait le sol

Ces rais étranges sont fendus par les officiants, rapides comme pas possible.

Ne dit-on pas vif comme les clercs ?

Des gens pleurent

André me titille pour voir si j’ai bien compris le théorème des trois longueurs, ben non, j’ai l’air mais pas les paroles

Génial son truc

Tout le monde en colle une couche, même Ronan-le-Dévot, sur la beauté gna gni la beauté gna gna

Ce n’est pas tant la beauté mais le fait qu’on en soit conscient qui est merveilleux, tiens j’ose, divin !!! non ?

La chapelle de la Vierge Noire

Marie et le Christ sont en oraison l’un dans l’autre, transfigurés...

La statuette n’est pas très grande, sa châsse est garnie de rouge

Il y a des loupiotes façon lampes à huile orthodoxes, des anges de garde aux airs annonciateurs de Gabriels

Pas de recoin pour s’isoler et méditer un peu...

Tu t’arrêtes un instant pour être ramené à la réalité par deux espagnoles en surpoids et chaussures trop petites obligées de s’affaler sur le banc de derrière et de s’expliquer réciproquement que si elles avaient su...

Ben oui si on savait....

Envie de râler mais au fond, le Christ, là sur les genoux de sa Maman (ténor sans doute...) c’est comme ça qu’il voit ses humains, aller de droite et de gauche vers des choses super importantes...

J’essaie de m’élever vers une prière à trois, elle retombe misérablement avec la conclusion : pouffiasses !!!!

L’ambiance est tiède et douce, dans la pénombre, avec les centaines de bougiettes votives, témoignages de la piété du lieu mais aussi de la souffrance et de l’amour...

Tantôt, le cardinal va nous visiter ; il est précédé de tas de personnages en robes vert jade un peu foncé, avec des chasubles blanches en dentelle et des bibis noirs

Manquerait une petite pointe de rouge corail, mais mon avis...

Juste avant il y a eu le beau mariage de deux jeunes venus mystiquement unir et offrir sentiments, foi, vies, beaucoup d’enfants...

Les centaines de gens du mariage et du cardinal se croisent sur la petite place en bas des escaliers...

Le mélange s’opère tranquillement, puis les deux cortèges se séparent

Le petit curé a l’air perdu..

Tous d’abord, reprendre son souffle

Il est à moins de deux mètres, son attention est captée par des ados exultant devant l’entrée de la basilique

Soit dit en passant des beaux gentils ados en partance pour les JMJ

Quand ils te regardent, ils te donnent l’impression que tu sors d’un congélateur, Hibernatus australopithecus afarensis, de ton temps jadis...

Et quand ils te parlent, ça n’est plus une impression !

Hé oui !! les choses super importantes...

Bref mon bon curé est capté par l’explosion joyeuse de la jeunesse, c’est frappant de voir que malgré ses soutane chasuble bibi noir (fripé) il n’est pas en nage

Mais son attitude est émouvante , comme la synthèse d’un mal être rentré, une sorte de surfusion par laquelle la vie est possible grâce à l’enfant dans sa châsse rouge

Il n’est pas là par hasard, pas plus qu’aucun de nous, et Ronan-l’Eclairé le savait bien avec sa citation...

(1) : "La Montée du Carmel", Livre 3, chapitre 42, paragraphe 6


Commentaires  Forum fermé

Logo de Dominique.
dimanche 18 septembre 2011 à 20h01 - par  Dominique.

Et les professeurs, nostalgiques, reviennent faire un tour virtuel dans l’ambiance...
Merci
Dominique.

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois